Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Ça nous passionne, on vous en parle ! > Rejets de tétrachlorure de carbone émis par l’usine Arkema de Mont (...)

Communiqué de presse de la SEPANSO 64 du 24 septembre 2013

Rejets de tétrachlorure de carbone émis par l’usine Arkema de Mont (64300)

Un problème qui engage les générations à venir

vendredi 27 septembre 2013, par Sabine Matraire

On peut dire que l’un des plus gros problèmes environnementaux qui se posent sur le complexe de Lacq est celui du CCl4 ou tétrachlorure de carbone.

CCl4 3 lettres et un chiffre pour désigner un composé chimique chloré. Dans son unité Lactame, ARKEMA Mont utilise le CCl4 comme solvant. Dans les rapports présentés au CODERST il est noté, qu’ « il n’existe pas d’autres installations utilisant ce type de procédé dans le monde » Nous pourrions presque en être fiers. Sauf que deux lignes plus loin nous apprenons que cette substance est règlementée de par ses effets sur la couche d’ozone (elle participe à hauteur de 8% à la destruction de celle-ci) et de par ses risques sanitaires (le CCl4 étant classé CMR 2 potentiellement Cancérogène-Mutagène et Reprotoxique) [1].

ARKEMA Mont a de gros problèmes avec ce solvant. Problèmes que l’entreprise ne révèlera pas toujours dans les délais (émission de CCl4 dans l’air) ou pour lesquels elle utilisera, pour les eaux souterraines, une méthode d’analyse dont « le seuil de quantification est supérieur aux valeurs de référence des eaux de consommation ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette