Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Ça nous passionne, on vous en parle ! > Le Japon, Fukushima, le nucléaire et la folie des hommes

Le Japon, Fukushima, le nucléaire et la folie des hommes

samedi 2 avril 2011, par Xavier Bouchet

Une catastrophe naturelle grave mais limitée dans le temps et l’espace prend des proportions apocalyptiques.


Comme il est désolant d’avoir raison !

Les associations écologistes auraient bien préféré s’être trompé en prophétisant le drame. Nous ne demandions sûrement pas une telle démonstration.

Six tranches nucléaires touchées, plusieurs réacteurs hors de tout contrôle, de grandes quantités de radioéléments qui se dispersent dans l’atmosphère, se déversent dans l’océan. Parmi eux, les plus dangereux éléments connus, comme le plutonium, d’une toxicité effarante. Et il faut 24 000 ans pour qu’il ne perde que la moitié de sa radioactivité, à comparer aux quelques siècles de notre histoire....

Qui sait à cette heure si cela ne va pas s’aggraver encore ?

À côté de cela, le précédent de Tchernobyl passerait presque pour un accident mineur !
Est-ce un rêve, un cauchemar ?

Pourtant, voici encore les liquidateurs-kamikaze, symboles vivants d’un hara-kiri nucléaire. Vivants encore et pourtant déjà morts.

Voici encore le nuage radioactif, rebaptisé "panache", c’est tellement plus élégant pour une mort qui rode et se répand en silence. Dans des temps plus anciens, on l’aurait nommée Pestilence !

Bientôt et pour longtemps encore, les bataillons de cancéreux, les colonies d’enfants monstres aux corps tordus et à la gorge ouverte, les tristes cortèges de bébés mort-nés difformes et, sans doute, les mêmes parias que, 60 ans après Hiroshima et Nagasaki, la société nipponne stigmatise encore.

Pourrait-on mesurer l’océan des souffrances ?
Quelle unité utiliser pour un tel holocauste, abominable sacrifice aux démons de l’argent et du pouvoir, d’une technologie sans âme et de sciences sans conscience ?

Où s’ont-ils maintenant ces soi-disant écologistes pro-nucléaire ?
Et ceux qui nous expliquaient qu’il n’y a pas d’alternatives crédibles ?
Et ceux pour qui la bourse et la consommation dépassent toutes les autres considérations ?

La Vie est-elle trop coûteuse ou pas assez chère à nos coeurs ?

Certains ont évoqué l’Apocalypse.

Dans le sens biblique de "révélation", pourvu qu’ils aient raison !
Dans le sens de la fin d’un monde, si c’est celui de l’immaturité de l’Homme, il est temps qu’elle arrive !

Je parle d’Armageddon.

Sur la colline biblique de Megiddo, c’est l’ultime bataille du Bien et du Mal.
Dans notre monde à nous, c’est la bataille pour la survie de notre espèce et de son humanité. Si nous perdions cette bataille, cette humanité, rêvée peut-être, disparaîtrait.

Il n’y a plus de paradis sur Terre que notre civilisation n’ait corrompu.
Et voici que nos créations monstrueuses nous conduisent vers une nouvelle conception de l’enfer !

Tout est dit.

L’ignorance ne pourra plus être que choisie, volontaire, délibérée.
Dans ce cas, ne faudrait-il pas admettre que nous n’avons pas notre place dans ce monde ?

Paradoxalement, si près du gouffre que nous soyons, l’espoir n’a jamais été aussi grand.

C’est à nous d’agir ensemble, maintenant, de convaincre, de briser le fatalisme, d’imposer l’évidence.

Ensemble et maintenant.

Xavier Bouchet
Président de la Maison de la Nature et de l’Environnement de Pau


JPEG - 22.4 ko

Articles associé :

- Fukushima, le début de la fin (Agora Vox vendredi 2 décembre 2011)

JPEG - 99.8 ko

- Vidéo :
Fukushima : Message d’un père de famille Français au Japon

JPEG - 45 ko

- "Une fois rien, c’est rien, deux fois rien, c’est pas grand
chose, trois fois rien, c’est déjà quelque chose, et mille fois
rien ?"
 

Par Georges Vallet :

PDF - 89 ko
MNE radioactivité

- Un suplement de EL MUNDO
Enquête : le secret des centrales atomiques -
Les esclaves du nucléaire au Japon

Les entreprises japonaises recrutent des SDF pour nettoyer les centrales atomiques. Nombre d’entre eux meurent de cancer. CRONICA a parlé avec les protagonistes de ce scandale incroyable.
DAVID JIMENEZ (envoyé spécial à Tokyo).
Traduction : Les Amis de la Terre des Landes :

PDF - 110.7 ko
Les esclaves du nucléaire

JPEG - 46.9 ko
Le trait d’Iturria

Liens utiles :

- Réseau sortir de nucléaire
- CRIIRAD


GIF - 14.3 ko
JPEG - 102 ko

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette