Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Communiqués - Coups de gueules > Green Week lave plus vert !

Green Washing, Global War... euh ??? Ah, oui :

Green Week lave plus vert !

Ils ont trouvé la solution à tous nos problèmes. Idiots que nous sommes, c’était si simple en fait !

samedi 18 juin 2011, par Xavier Bouchet

Comment procéder ?
L’éco-flagellation est un procédé simple qui ne demande quasiment aucun matériel. (par Marc Laimé)


Voir en ligne : Le Collectif belge ARTIVIST

Il nous est tous arrivé d’oublier de couper le robinet en se brossant les dents. Un désagréable sentiment de culpabilité peut alors nous gagner, lorsqu’on a commis une ou des éco-fautes.

Et il y a de quoi ! Quand on pense aux extraordinaires efforts consentis par l’UE et l’industrie pour nous fournir des biens de consommation verts à profusion, quand on pense qu’il suffirait que les citoyens consomment plus, plus vite, et adoptent plus rapidement les nouvelles technologies green qui sauveront le monde (OGM, nucléaire, Carbone Capture Storage, nano-technologies), on se dit qu’on ne parviendra à rien, si la population ne participe pas, elle aussi, à l’effort.

Oui, citoyen, tu es LE grand coupable du réchauffement climatique, de la disparition de la biodiversité, etc !

Alors, si toi aussi, tu passes des moments difficiles en pensant à tout ce que tu n’as pas fait pour aider Monsanto, Coca Cola, Nestlé et l’Europe à sauver le monde, les Artivistes te proposent d’adopter l’éco-flagellation.

Comment procéder ?

L’éco-flagellation est un procédé simple qui ne demande quasiment aucun matériel.

- 1. ayez toujours sur vous un carnet dans lequel vous noterez toutes vos éco-fautes.

- 2. un objet pour se frapper. N’importe quel objet fera l’affaire.

Évidemment, plus l’objet est green, plus l’effet est bénéfique.

Ensuite c’est simple, récitez vos éco-fautes une à une en vous frappant avec l’objet green. Demandez pardon à ceux qui bossent vraiment pour un monde meilleur (voir la liste des participants à la green-week). Deux à trois minutes ont déjà un effet très bénéfique.

Des tests récents ont démontré que 92% des gens qui pratiquent l’éco-flagellation disent se sentir beaucoup mieux.

Ci-dessous, retrouves quelques exemples d’éco-fautes les plus courantes, un témoignage authentique, ainsi qu’un extrait vidéo d’un éco-stage réalisée par un de nos éco-formateurs en éco-flagellation.

Le prochain éco-stage de formation se déroulera à la greenweek 2012, l’année prochaine. Le stage est gratuit.

Excellente éco-flagellation !


- J’ai laissé couler mon robinet en me brossant les dents..., pardon Véolia !

- Je n’ai pas bu de Coca depuis 1 an..., pardon Coca !

- J’ai mangé des légumes de mon potager..., pardon Monsanto !

- Je n’ai pas acheté une nouvelle voiture verte cette année ..., ...

- Je ne pars pas assez souvent en voyage dans les avions verts ..., ...

- j’ai oublié de payer ma cotisation à WWF..., ...

- Je n’ai pas regardé le dernier film de Yann Arthus-Bertrand ..., ...

etc, ...


Témoignage :

Véronique Vandergroen (Groenendael).

"Depuis que je pratique l’éco-flagellation, je me sens beaucoup mieux. En effet, j’avais perdu le goût de consommer, le Coca me semblait fade, je ressassais des idées noires, je me disais qu’une croissance infinie dans un monde fini, était impossible.

J’ai entendu parler de l’éco-flagellation par un ami, j’ai essayé, et je l’ai tout de suite adoptée.

Aujourd’hui, je me sens vraiment plus green." (Véronique)


Merci à Marc pour ce fort utile et sympathique message !

JPEG - 130.4 ko
JPEG - 178 ko

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette