Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Appels, actions, mobilisations... > Intervenez en défense du Grand Tétras sur le site du ministère de l’Écologie (...)

Intervenez en défense du Grand Tétras sur le site du ministère de l’Écologie !

mercredi 29 juin 2011, par Xavier Bouchet

Le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire recueille jusqu’au 8 juillet sur son site, les dernières contributions et observations sur un plan d’actions en faveur du Grand Tétras.


Voir en ligne : Blog de Stephan Carbonnaux

Le Grand Tétras : une espèce sur le déclin

La France est le seul pays d’Europe occidentale à chasser le Grand Tétras (également appelé Grand coq de bruyère) alors que depuis 30 ans, l’espèce a subi un important déclin.
Il est d’ailleurs classé dans la catégorie « vulnérable » dans les listes rouges nationales de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).
Selon l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), les effectifs du Grand Tétras en France atteignent seulement 4 000 à 5 500 adultes. Il est présent surtout dans les Pyrénées, mais compte également des individus dans les massifs du Jura, des Vosges et des Cévennes.
Ce gallinacé, oiseau emblématique des Pyrénées, a en 25 ans, subi une perte de 60% de sa population sur l’ensemble de la chaîne pyrénéenne !!

Projet de stratégie nationale pour le Grand Tétras

Face à pareille situation, et pressé par quelques associations naturalistes regroupées au sein du Groupe Tétras France, l’État a enfin décidé d’agir.
Un projet de stratégie nationale pour le Grand Tétras, a été publié sur le site du ministère de l’Écologie : http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=23082
Le but de cette « stratégie nationale » est d’enrayer le déclin des populations.

Vous pouvez agir !
Comme le Groupe Tétras France, rédacteur de cette stratégie nationale pour le Grand Tétras est écarté par l’État, et que c’est le ministère qui la présentera au CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) ; nous vous demandons de participer activement à cette consultation publique.
En effet, si l’on peut se féliciter que le ministère prenne (enfin !) des mesures fortes pour sauver cette espèce et ses milieux, il faut surtout que nous nous mobilisions pour demander que le Grand Tétras soit classé espèce protégée sur l’ensemble du territoire français ; car le ministère qui plie une nouvelle fois, devant la pression des chasseurs, n’envisage pas du tout de faire cesser la chasse de cette espèce.

Avant le 8 juillet,
envoyez un mail dans lequel vous exprimez votre demande
que le Grand Tétras fasse partie des espèces protégées en France,
à l’adresse que communique le ministère :
pna.tetras@developpement-durable.gouv.fr

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger ce projet de stratégie nationale sur :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/document117797

Comptant sur votre mobilisation en masse, car de sa protection dépendra la survie du Grand Tétras,
nous vous souhaitons, à toutes et tous, une bonne journée.

L’équipe de l’ASPAS


Voici une vidéo réalisée par Christophe Lhez, en mai 2009 et en Ariège (Pyrénées), du chant et du combat de deux mâles :


Voici le texte introductif du "Projet de stratégie nationale pour le grand tétras" :

"Le grand tétras, Tetrao urogallus, est un oiseau forestier des étages montagnards et subalpins, représenté en France par deux sous espèces Tetrao urogallus major dans les Vosges et le Jura et Tetrao urogallus aquitanicus dans les Pyrénées. Les deux sous espèces sont également présentes dans les Cévennes, où une petite population a été constituée par la réintroduction de plusieurs individus.

L’espèce a subi un important déclin depuis les 30 dernières années, la classant dans la catégorie « vulnérable » dans les listes rouges nationales de l’Union internationale pour la conservation de la nature. La sous espèce Tetrao urogallus major est même classée « en danger », indiquant un risque élevé de disparition. La sous espèce Tetrao urogallus aquitanicus, classée « vulnérable », n’est, qu’en à elle, présente que dans la chaîne des Pyrénées donnant une forte responsabilité à la France, à l’Espagne et à l’Andorre dans sa conservation.

Par ailleurs, les milieux occupés par le grand tétras sont le siège de multiples activités (intérêts écologiques, sylvicoles, touristiques, cynégétiques et agricoles) pouvant avoir un impact préjudiciable sur l’espèce.

Enfin de nombreuses actions ont déjà été mises en œuvre par différents acteurs (associations de protection de la nature, chasseurs, collectivités territoriales...) afin de sauvegarder le grand tétras et son habitat mais pas toujours dans la concertation et sans s’assurer de leur complémentarité.

Ces différents éléments ont justifié l’élaboration d’un plan d’actions en faveur du grand tétras afin de définir une stratégie de conservation à long terme associant l’ensemble des partenaires concernés et assurant la cohérence des actions réalisées. Ces éléments ont conduit à mettre en place une stratégie nationale qui fixe un cadre général pour la conservation du grand tétras et ainsi assure la cohérence des actions."

Pour sortir du bla bla et obtenir des renseignements sur les grands coqs, nous vous conseillons la visite du site du Groupe Tétras Vosges.

qui offre notamment un superbe diaporama avec un enregistrement des sons de la forêt des coqs,

et celui du Groupe Tétras Jura


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette