Maison de la Nature et de l'Environnement de Pau

Accueil > Communiqués - Coups de gueules > NON merci, "Passion-Céréales" !

Le lobby du maïs vous prend vraiment pour de pauvres truffes :

NON merci, "Passion-Céréales" !

dimanche 11 septembre 2011, par Xavier Bouchet

On croyait qu’ils nous avaient tout fait en nous gavant comme les canards en batterie de pâte industrielle, mais on n’avait encore rien vu !
Ont-ils touché le fond cette fois ? Je ne saurais le dire, mais ce feuilleton propagandiste devient totalement... écoeurant !


Voir en ligne : Les champions toutes catégories en com’ de m... pour gogos ordinaires

Les années précédentes on avait eu droit à des slogans "très étudiés" tels que "Des céréales par amour de la terre", "L’eau par amour des céréales", "De l’eau pour les céréales, de l’eau pour la Vie" ou " Les biocarburants par amour propre", etc.

On a eu beaucoup de mal à se retenir de bomber ces panneaux, par exemple en rayant les derniers mots pour les remplacer par "par amour... DU FRIC !", ce qui serait tout de même beaucoup plus réaliste !

Mais bon, on est pas des hooligans, alors on l’a pas fait, mais, pour sûr, ça nous a coûté !

Mais là, entre Aire sur l’Adour et Garlin, sur ce grand plateau, la Lande.
Je l’ai connue gamin, il y a une quarantaine d’année, nous aimions tant la parcourir avec mon grand-père chasseur.
Là, c’était une merveille, les vastes "touyas", landes à ajoncs et bruyères grouillantes de vie, les petits bois de pins, de châtaigniers, de chênes où l’on savourait les délicieux rayons de miel fraîchement cueillis dans les ruches innombrables, quelques champs de céréales à paille, les cailles et les perdrix courant parmi les chaumes et les fougères, le blaireau, la bécasse et le chat sauvage musardant sur des tapis moussus de girolles et de cèpes, et tous les trésors oubliés qui en faisait un incroyable paradis naturel.

Mais là, aujourd’hui, il ne reste rien.
Ab-so-lu-ment RIEN !

Sur des kilomètres, du maïs à perte de vue, openfield sinistre et mortel. Une terre exsangue, empoisonnée, maudite.

Et là, au milieu de ce carnage, de ce désert agro-industriel toxique... ÇA !  :

JPEG - 41.1 ko
JPEG - 67.7 ko

Quelle ignominie, quelle indécence !
Je reste sans voix.

Les braves gens savent-ils comment on leur ment ? Pour quoi on les prend ?
Ne reste-il quelque part un peu d’honnêteté dans ce monde de pur mensonge ?
Désespoir, écoeurement... Je vomis, je vomis sur vous, incultes petits génies de la communication obscène !
Les agriculteurs savent-ils vraiment comment vous les desservez ?
Assumeront-ils pour vous ce supplément de culpabilité ?
Par amour de... !?!?
La nausée !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette