Accueil > Appels, actions, mobilisations... > Pétition : sauvons les bouquetins du Bargy

Pétition : sauvons les bouquetins du Bargy

samedi 12 avril 2014, par Sabine Matraire

Honte aux représentants de l’Etat prêts à se livrer à l’éradication d’une espèce protégée d’un espace montagnard !

A l’aube de la réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées, haro contre des représentants de l’Etat qui se moquent du statut d’espèce protégée.


Voir en ligne : Stop au massacre des bouquetins !

Rétrospective octobre 2013 :

Pétition : Stop à l’abattage des bouquetins du Bargy
Le bouquetin, animal paisible et doux, emblématique des Alpes, est interdit de chasse depuis 1962.

Dans le massif du Bargy, l’Etat a décidé de fusiller tous les bouquetins de plus de 5 ans.

Prise dans la précipitation, cette décision visant à supprimer un foyer de brucellose était loin d’être la seule envisageable. Pour le groupe d’experts de l’Agence de Sécurité Sanitaire, il n’y avait pas d’urgence à agir, car le risque de transmission aux autres espèces est faible. Sans même que le groupe d’experts n’ait eu le temps d’étudier la solution de la vaccination, 197 bouquetins ont été abattus en 2 jours en octobre 2013. Par souci d’économie, l’Etat n’a pas pris le temps de différencier les individus sains des individus positifs à la brucellose ; parmi les bouquetins fusillés lors de l’opération éclair, beaucoup n’étaient pas malades. Des actions plus discrètes se poursuivent visant à éliminer, dans le Bargy, tous les bouquetins de plus de 5 ans. Sous la pression des éleveurs et des chasseurs, l’Etat pourrait décider d’éradiquer la totalité de la population des bouquetins du Bargy dès le printemps 2014.

Pour en savoir plus :

- Le bruit du vent

- Pétition

Coup de gueule reçu en octobre 2013 :

"Après les loups, les bouquetins.

Aujourd’hui, le Préfet de Haute-Savoie a pris un arrêté pour abattre tous les bouquetins de plus de 5 ans de la population du Bargy, soit près de 200 animaux, pour lutter contre la brucellose. Il s’agit d’une grave maladie véhiculée par les ongulés. Les animaux de cette population sont atteints et par crainte de transmission de la maladie au cheptel domestique (au pays du Roblochon), le Préfet a pris cette décision radicale contre l’avis du CNPN, de l’Anses...

Il a fait encore plus rapide que le Préfet de Savoie pour le tir de loup. Car le jour même de la prise de l’arrêté (aujourd’hui), le massif a été bouclé pour 3 jours. Près de 50 agents Oncfs, au moins autant de gendarmes, des pompiers et des rondes d’hélicoptère sont présents pour abattre les animaux et évacuer les cadavres. Un véritable carnage d’après les premiers témoignages...

Bon, inutile de vous de dire que, comme le loup, le bouquetin est évidemment une espèce protégée en France.

Et encore, on peut être content, le Préfet voulait un abattage total !

En mai, c’était le préfet des Bouches-du-Rhône qui avait pris un arrêté autorisant la destruction par tir de 50 Outardes canepetières, puis encore 50 jusqu’à 150… sur le site d’un aéroport où elles s’étaient rassemblées. Il faut savoir que les effectifs de cet oiseau protégé demeure très faible en France, que cette espèce fait l’objet d’un Plan National d’Action (PNA) et que la LPO nationale a lancé un appel de fonds pour sauver l’Outarde ! Finalement 38 outardes ont été tirées en quelques jours alors même que l’on se trouvait en pleine période de reproduction.

La faune sauvage protégée ne pèse plus grand chose de nos jours."

Rebelote en avril 2014 :

Non content d’avoir mis à mort en 2013 des bouquetins contre l’avis du CNPN, les responsables de l’Etat semblent vouloir désormais éradiquer cette espèce protégée du massif du Bargy en Haute-Savoie.

Pétition en ligne et rassemblement pacifique devant la Préfecture 74, le lundi 14 avril à 16h30, à l’heure où la Frapna et Aster seront en réunion d’échanges avec le Préfet (car celui-ci voudrait abattre les bouquetins restants malgré l’avis défavorable des scientifiques).




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette